Guide d’introduction à l’utilisation des synonymes, superlatifs et témoignages pour le SEO

Guide d’introduction à l’utilisation des synonymes, superlatifs et témoignages pour le référencement

Vous ne pouvez pas utiliser une formulation particulière ? Réfléchissez à des alternatives.
Guide d’introduction à l’utilisation de synonymes, de superlatifs et de témoignages pour le référencement.

Les synonymes, les superlatifs et les témoignages sont essentiels pour les efforts de SEO, en particulier lorsqu’il s’agit d’entreprises des secteurs juridique et financier.

Pourquoi ? Ces deux secteurs limitent ce que les professionnels peuvent et ne peuvent pas dire pour faire la publicité de leurs services. Par exemple, selon l’American Bar Association, un avocat « ne doit pas déclarer ou laisser entendre qu’il est certifié en tant que spécialiste dans un domaine particulier du droit, à moins qu’il n’ait été certifié en tant que spécialiste par un organisme compétent et que le nom de l’organisme de certification soit mentionné dans le matériel de marketing ou de publicité ». Un autre exemple concerne les conseillers en investissement. Selon la Securities and Exchange Commission des États-Unis, ils ne peuvent pas mentionner « les avantages potentiels sans fournir un traitement juste et équilibré de tous les risques ou limitations matériels associés ».

Mais en utilisant stratégiquement des synonymes, des superlatifs et des témoignages, les professionnels de ces deux secteurs, et d’autres secteurs qui pourraient avoir des restrictions sur le langage marketing, peuvent commercialiser leurs services efficacement tout en restant du bon côté des règles et réglementations. Voici trois conseils d’introduction pour votre communication. Clause de non-responsabilité : Les conseils donnés dans cet article constituent un guide général. Veuillez consulter les experts concernés, tels que les spécialistes du référencement et les avocats, pour connaître votre situation spécifique.

LIRE  Checklist SEO On page pour les débutants

1. RÉFLÉCHISSEZ À D’AUTRES FAÇONS DE FORMULER VOTRE TEXTE MARKETING

Vous ne pouvez pas utiliser une formulation particulière ? Réfléchissez à des alternatives.

Par exemple, la National Law Review conseille aux avocats de ne pas faire de « déclarations audacieuses qui pourraient être trompeuses, comme la garantie » de gagner « les affaires d’un client » et de ne pas faire de « déclarations superlatives », comme le fait d’être « le meilleur avocat ».

Ainsi, si un avocat ne doit pas déclarer sur son site web qu’il est le meilleur avocat de la ville, il peut dire quelque chose comme « avocat le mieux noté », à condition qu’il ait des avis en ligne pour le confirmer, ou « avocat primé », à condition qu’il ait des prix pour le confirmer. Ces formulations alternatives permettent de faire passer l’essence du message « meilleur avocat » sans tomber du mauvais côté des règles de marketing du secteur.

Lors de l’évaluation des synonymes, les entreprises doivent s’assurer que ces alternatives sont conformes aux réglementations qu’elles doivent suivre. Tous les synonymes ne sont pas forcément de bons candidats. Par exemple, pour revenir au scénario du « meilleur avocat », un cabinet d’avocats ne devrait pas remplacer cette expression par « le plus grand avocat », car elle ne respecte toujours pas les directives.

2. COMPRENDRE LA RELATION ENTRE LES AVIS ET LE CLASSEMENT POUR LES SUPERLATIFS

Il existe une relation entre les avis d’une entreprise et ses chances d’être classée pour les superlatifs, comme « meilleur cabinet d’avocats près de chez moi » ou « meilleure pizza près de chez moi ».

Supposons que vous dirigiez une pizzeria à Marseille. Vous engagez une Agence SEO pour que votre site Web soit classé pour le mot-clé « meilleure pizza à Marseille ». Mais vous n’avez pas de stratégie intentionnelle pour obtenir des avis en ligne de vos clients. Vous avez quelques avis ici et là ; quelques-uns donnent une bonne note à votre restaurant, d’autres une note moyenne et d’autres encore une mauvaise note.

LIRE  Comprendre le spam sur internet et comment l'éviter grâce à des pratiques de référencement plus intelligentes

Lorsqu’un client potentiel recherche « la meilleure pizza de Marseille », il a peu de chances de tomber sur votre pizzeria car elle n’a pas beaucoup d’avis pour commencer, et pire encore, elle n’a pas beaucoup d’avis positifs. Le fait que votre site Web soit bien classé pour « la meilleure pizza de Marseille » devient donc un point discutable. Même si des clients potentiels arrivent sur la fiche Google ou le site Web de votre entreprise, ils ne voudront probablement pas manger dans votre pizzeria s’ils voient un tas d’avis à une ou deux étoiles.

Tout cela pour dire que si une entreprise veut être classée pour un superlatif particulier, elle doit comprendre l’intention de recherche derrière cette expression – les utilisateurs veulent trouver le meilleur des meilleurs dans une catégorie spécifique – et travailler sur sa stratégie pour générer plus d’avis en ligne afin de pouvoir répondre à cette intention de recherche. (Bien entendu, les entreprises doivent s’assurer qu’elles respectent les directives relatives aux avis de Google et des autres plateformes d’avis).

3. UTILISEZ LES TÉMOIGNAGES DE MANIÈRE STRATÉGIQUE

Les avis et les témoignages ont des fonctions similaires, mais il existe quelques différences. Comme l’indique la société de publication d’offres d’emploi Indeed, un « témoignage est un message qui raconte l’expérience d’un client avec une entreprise », tandis qu’un « avis est un message qui offre le point de vue d’un client qui a utilisé un produit ou un service ».

Un témoignage bien placé sur le site Web d’une entreprise peut accomplir deux choses. Tout d’abord, il fournit au public cible de l’entreprise la preuve sociale que celle-ci a, en substance, été contrôlée et approuvée par d’autres. Deuxièmement, c’est une bonne occasion pour l’entreprise de glisser un mot-clé cible et d’obtenir un backlink.

LIRE  Les hackers étend l'utilisation de techniques de référencement malveillant pour distribuer des logiciels malveillants

Les entreprises doivent toutefois faire attention aux témoignages et s’assurer qu’elles respectent toutes les directives. Par exemple, si la SEC autorise désormais les conseillers financiers à publier des témoignages de clients sur leurs sites Web, cela ne signifie pas pour autant que les témoignages sont libres. Comme l’a expliqué un expert, Ricardo Davidovich, à U.S. News & World Report dans un article de janvier 2021, les conseillers financiers doivent naviguer dans les règles avec précaution, par exemple lorsqu’il s’agit de publicité sur les performances : « ‘La performance brute peut être utilisée, mais la performance nette doit être incluse avec la même importance.' »

Mais tant que les entreprises font attention à leurs témoignages, à leurs critiques et à leur texte marketing, elles peuvent naviguer dans toutes les règles de marketing applicables à leur secteur et maximiser leurs chances d’être découvertes par les personnes qu’elles veulent atteindre.

Articles similaires
Les hackers étend l’utilisation de techniques de référencement malveillant pour distribuer des logiciels malveillants
Les hackers étendent l'utilisation de techniques de référencement malveillant pour distribuer des logiciels malveillants

Les hackers étendent l'utilisation de techniques de référencement malveillant pour distribuer des logiciels malveillants Les opérateurs de REvil et Gootkit Read more

Comprendre le spam sur internet et comment l’éviter grâce à des pratiques de référencement plus intelligentes
Comprendre le spam sur internet et comment l'éviter grâce à des pratiques de référencement plus intelligentes

Comprendre le spam sur internet et comment l'éviter grâce à des pratiques de référencement plus intelligentes Les annonceurs ne se Read more

Checklist SEO On page pour les débutants
Checklist SEO On page pour les débutants

Liste de contrôle du référencement sur page pour les débutants Liste de contrôle pour le référencement sur page. Il ne Read more

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.